Habitation

Développer Bujumbura comme une ville habitable

L’aspiration à développer Bujumbura comme une ville habitable est d’améliorer le bien-être des habitants, renforcer la communauté, améliorer la santé physique et sociale, et d’accroître l’engagement civique par la réorganisation de l’environnement bâti, pour les grands objectifs de durabilité sociale établis en vertu du Cadre de Durabilité Urbaine.

Les objectifs clés de la planification sont en outre résumés comme suit :

  • Fournir un éventail de types de logement et de densités nécessaires pour répondre aux besoins prévus des résidents actuels et futurs au sein de la zone de planification de la GVdB.
  • Fourniture des logements compacts et abordables comme une option pour tous en créant des logements sociaux pour la population de classe inférieure et les zones résidentielles plus abordables pour les marchés émergents de la classe moyenne.
  • Fournir des installations communautaires adéquates et des zones récréatives de qualité à distance de marche des maisons.
  • Créer des opportunités d’emploi à proximité directe de maisons en distribuant des industries nonpolluantes et centres commerciaux dans les zones résidentielles.
  • Conserver Bujumbura comme ville propre et verte par la planification et la gestion des espaces publics, des rues et des installations.
Investir à Bujumbura
170,000 Ha

Espaces Résidentiels

4.1 Mill

Population Projetée en 2045

514 Ha

Etablissements Scolaires

113 Ha

Etablissements Civiques

111 Ha

Etablissements de Santé

88 Ha

Etablissements Sportifs et de Loisirs

Schéma directeur du développement du quartier prioritaire Explorez la carte

Typologies Résidentielles Proposées

Télécharger la fiche
Explorer le SIG

Résidentiel de Faible Densité

Occupant près de 16,7% de la surface développable, les clusters proposés de faible densité occuperaient 33% de la surface résidentielle totale dans la GVdB, le taux le plus important dans les types de logement.

Ils sont pour la plupart prévus dans les périphéries des arrondissements, proches des centres de quartier. La hauteur maximale est typiquement R+2 et permet 15 unités de logement par hectare. Comme illustré dans la Fig. 5.8, les typologies de logement dans cette catégorie comprennent les maisons de ville, les logements semi-indépendants et les logements attenants.

Elles incluent également des solutions à moindre coût de logements groupés tels que les “Nouveaux Rugos”1.

Résidentiel de Moyenne Densité

Résidentiel en Maisons Individuelles

Recouvrant approximativement 10,4% des terres développables, les clusters résidentiels proposés de faible densité représentent 21% des terres résidentielles de la GVdB.

Le résidentiel en maisons individuelles, une typologie habituellement composées de pavillons indépendants luxueux, est prévu dans les périphéries d’arrondissement, généralement aux pieds des collines, proche de l’autoroute nationale.

C’est le type de logement le moins dense, il ne peut abriter que 15 unités de logement par hectare de terrain, avec une hauteur maximum de R+2. Pour développer une différente image de luxe, plusieurs clusters de logement en maisons individuelles sont prévus à des endroits stratégiques, tels que le front de lac et les collines où cela serait autorisé ; ce afin de profiter de la vue imprenable sur la nature.

Pour augmenter la sécurité et l’intimité, certains adoptent la forme de communautés fermées, avec des équipements partagés tels que le poste de garde et le clubhouse.

Résidentiel de Moyenne Densité

Résidentiel Rural

Tout en anticipant la diminution de la population rurale, le résidentiel rural doit subvenir au logement du personnel employé dans le secteur agricole.

Cela représente environ 4% des terres développables de la GVdB, et 8% des terrains alloués au logement. Les peuplements ruraux seront composés d’un centre rural, avec logements, commerces, établissements civiques, tels qu’un marché local, des écoles, une polyclinique, un commissariat de police, un centre communautaire etc.

GBien qu’il n’y ait pas d’exigence spécifiques quant à la hauteur des bâtiments ou à la densité, le logement rural adopte généralement la forme de bâtiments de plain pied d’un étage, ou de deux étages.

Résidentiel de Moyenne Densité

Résidentiel en Usage Mixte

Le résidentiel en usage mixte occupe environ 2% de l’ensemble des terres développables dans la GVdB et 4% de l’occupation des sols résidentielle.

Typiquement trouvés dans le Centre-ville et le long des artères routières majeures, les développements en usage mixte résultent d’une stratégie visant à apporter des activités et de la vitalité au sein des aires commerciales en dehors des horaires de travail, grâce à une population résidante. Les différents usages peuvent être trouvés au sein d’un même bâtiment ou individuellement dans un même ensemble.

Dans le premier cas, il est commun de trouver les commerces aux premier et deuxième étages, nécessitant une façace et un accès direct sur la rue, pendant que les logements occupent les étages supérieurs pour un meilleur isolement.

Résidentiel de Moyenne Densité

Résidentiel de Forte Densité

Le type de logement le plus commun trouvé dans les zones de forte densité serait les résidences de grande hauteur.

Au niveau de la GVdB, on propose que 3,85% de la surface développable totale soit dédiée à de tels développements de forte densité, ce qui correspond à 8% de la surface résidentielle totale comprenant les différents types de logement (Fig 5.2).

Comme illustré à la Fig. 5.4, ce sont en général des typologies collectives privées/ publiques avec des installations communes telles qu’un terrain de jeu, un clubhouse, un hall polyvalent, un parking etc. D’une hauteur maximale de R+11, la densité de développement sera d’environ 150 unités de logement par hectare de terrain. Planifiées le long des couloirs de transport et proches des centres commerciaux, les résidences de forte densité bénéficieront d’un accès à ces infrastructures et équipements, pendant que cette haute empreinte apportée par les développements de forte densité feront vivre les infrastructures et les affaires locales. Il est aussi prévu de miser sur la vue pittoresque sur le Lac Tanganyika et les collines.

Par exemple, les clusters d’appartements de luxe sont prévus le long des berges du Lac Tanganyika. La vue à couper le souffle sur la nature créera un caractère propre et précieux qui attirera les promoteurs et les acheteurs de propriétés.

Résidentiel de Moyenne Densité

Résidentiel de Moyenne Densité

Au niveau de la GVdB, on propose que 13,7% des terres développables soient des développements de moyenne densité, correspondant à 27% de la surface résidentielle totale comprenant les différents types de logement. De manière similaire aux résidences de forte densité, la typologie comprend aussi des installations communes dans son enceinte.

La hauteur maximum sera typiquement de R+4, permettant d’héberger 120 unités de logement par hectare.

On trouve beaucoup de résidentiel de moyenne densité le long du couloir de transport, ou la marche piétonne est vraiment mise en avant. On s’attend à ce que la majorité des logements abordables adoptent cette typologie en raison de sa forte densité relative et de son faible coût de construction par unité.

Résidentiel de Moyenne Densité

BRT (Phase 1)

Connectez plusieurs parties de la ville avec une route BRT à 2 voies qui traverse le centre-ville existant

Cadre :

  • Construction de 66 km de voies BRT à 2 voies et travaux routiers d’accompagnement tels que l’amélioration des jonctions, les passages pour piétons et les sentiers piétonniers.
  • Construction de 30 stations BRT qui doivent être situées à des intervalles d’environ 1 km dans la zone de la Phase 1.
  • Construction de deux dépôts d’un hectare chacun pour l’entretien et le stockage des autobus
Extension du port

Hub de transport et Fret (Phase 1)

Accroître le développement économique par la construction de 3 centres de transport publics intégrés et un hub de fret avec des installations adéquates

Cadre :

  • Construction de trois centres de transports publics intégrés, d’un hectare chacun, au terminal des lignes BRT.
  • Construction d’un hub de fret de deux hectares avec des installations de stockage de marchandises, des quais de chargement et de déchargement de camions de fret, des places de stationnement, etc
Extension du port

Approvisionnement en eau

Fournir de l’approvisionnement en eau à de nouvelles zones de croissance dans GVdB.

Cadre :

  • Première phase de l’usine de traitement de l’eau à la zone 3 (capacité de 20 000 m3 / j)
  • Conception et construction de 15 numéros de Water Distribution Center (WDC)
  • Pose de conduites d’eau dans les zones prioritaires à court terme
Extension du port

Approvisionnement en électricité

Fournir de l’alimentation électrique à de nouvelles zones de croissance dans GVdB

Cadre :

  • Conception et construction d’une ligne de transmission 220kV
  • Conception et construction de lignes de transmission 110kV
  • Conception et construction de la sous-station 220 / 110kV
  • Conception et construction de la sous-station 110 / 70kV
  • Conception et construction d’une maison de pouvoir à la partie sud de la zone de planification
Extension du port

ZES Phase 1 & Canton pilote à Gihanga

Établir la nouvelle ZES pour créer le deuxième centre économique de Bujumbura axé sur l’industrie, soutenu par un village de pilotes

  • Emplacement: Gihanga
  • Emplois estimés: 45 000
  • Unités de logement estimées: 67 000
  • Surface du site: 495 ha
  • Calendrier estimé : 10 à 15 ans
Extension du port

Hub de transport et logistique

Développer un centre de logistique et de transport intégré avec le port, l’aéroport, le chemin de fer, les transports publics et les installations industrielles

  • Emplacement: Bujumbura Airport
  • Site Area: 371 ha
  • Calendrier estimé : 10 à 15 ans
Extension du port

Développement de la rive

Revitaliser et créer des zones thématiques le long du front de mer pour créer une identité distincte et soutenir l’interaction avec la communauté

  • Emplacement: rive de Bujumbura; Sud du port existant
  • Surface du site: 10,3 ha
  • Calendrier estimé : 10 ans
Extension du port

Extension du port

Développer et mettre à niveau les installations portuaires existantes pour servir les autres villes côtières le long du lac Tanganyika

Cadre :

  • Emplacement: Port de la mairie de Bujumbura
  • Surface du site: 19,2 ha
  • Calendrier estimé: 10 ans
Extension du port

bujumbura_aujourdhui

bujumbura_2045